Tout sur le Whisky



Malting > Dans un premier temps, l’orge est trempé dans l’eau et est étalé sur des sols en béton pour germer, ce qui va permettre à l’amidon de devenir soluble afin de le transformer en sucre. A ce moment là, la germination est arrêtée en séchant l’orge au-dessus de feux de tourbe dans un four qui s’appelle un « Mash Kiln ».

Mashing > L’orge est moulu et est ensuite mélangé avec de l’eau chaude dans des « Mash Tuns » pour transformer l’amidon soluble en une eau sucrée qui s’appelle « Wort ».
Fermentation > Ensuite, de la levure est ajoutée à l’eau sucrée pour le processus de fermentation, ce qui va produire l’équivalent d’une bière forte.
Cela se fait dans ce qu’on appelle les «washbacks».

Distillation > Ensuite ce mélange est distillé dans des alambics en cuivre.
Il y a une double distillation, premièrement dans un « wash still » et deuxièmement dans un « spirit still ». L’alcool neutre est enfin mis en fûts de chêne et conserver dans des entrepôts pendant la maturation.

Maturation > L’alcool neutre n’a pas de couleur, le whisky prend la plupart de sa couleur finale et une partie de ses arômes du bois du fût dans lequel il est conservé. La qualité du bois est d’une extrême importance et donc la sélection des fûts est faite avec la plus grande attention par l’industrie du Scotch Whisky.
Le goût du whisky dépendra aussi des conditions dans lesquelles il a été conservé pendant sa maturation. Généralement le whisky est stocké dans des entrepôts traditionnels ayant des sols de terre battue. D’autres éléments peuvent influer également sur les caractéristiques du whisky tel que la proximité de l’entrepôt de la mer.

You must be of legal
drinking age in the country you
are accessing this site from

Which country are you in ?


When were you born ?


Choose language

English     Français